Space Sweepers

2092. Après avoir réussi à récupérer une navette spatiale lors de leur dernière chasse aux débris, l’équipage de Victory découvre une fillette de 7 ans à l’intérieur. Réalisant qu’elle est le robot humain recherché par les gardes spatiaux de l’UTS, ils décident de demander une rançon…


MON AVIS

Alors ce film c’est un ovni. Je ne l’attendais pas du tout mais l’Homme l’avait bien pisté et il a absolument le voir le jour de sa sortie. Donc voilà un vendredi soir devant un film de SF coréen. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et au final j’ai passé un très bon moment devant.

Niveau scénario cela n’a rien de bien original. Pas de surprise dans l’histoire. Mais c’est assez bien fait et surtout il y a des moyens derrière ce film et cela se ressent dès le départ.

On se retrouve donc dans l’espace avec une société très hiérarchisée. Il y a les pauvres qui ont une certaine aisance sociale et les autres qui survivent du mieux qu’ils peuvent en essayant de ne pas trop s’endetter. On suit plus précisément un équipage très hétéroclite qui va se retrouve confronter à une petite fille qu’ils pensent être une arme de destruction massive.

C’est assez drôle et plein de bons sentiments. Certains passages sont tirés par les cheveux mais quand on connait le cinéma asiatique de manière général on apprécie le style.

Un film fun avec des acteurs qui tiennent la route et qui nous livre une belle histoire spatiale de survie de l’humanité. C’est le grand méchant contre le reste du monde.

Un bon film, fun et efficace.

Note : 8 sur 10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s