Le Passager n°4

Lors d’une mission spatiale à destination de Mars, un passager clandestin, involontaire, prend place à l’intérieur de la navette. Il provoque alors accidentellement de nombreux dommages au sein du vaisseau spatial et remet en question la réussite du voyage. Les ressources vitales se raréfient et deux réactions opposées surgissent. La chercheuse en médecine s’oppose alors à la vision de sa commandante et du biologiste de la mission.


MON AVIS

Le film avait un postulat de départ intéressant. Des acteurs talentueux dans l’ensemble, connus ou moins connus, une histoire de catastrophe spatiale et quelques surprises.

Tout d’abord il s’agit d’un voyage de deux ans dans l’espace pour rejoindre la planète Mars, afin d’y effectuer des expériences visant à y amener la vie. On a donc une jeune médecin, un botaniste (avec ces algues, cela aura de l’importance) et une capitaine aguerrie aux voyages spatiaux dont c’est son dernier périple.

Le film commence donc avec tout ce petit monde qui part dans l’espace.

J’ai aimé le parti pris du réalisateur de ne jamais montrer l’équipe terrienne qui fait le relais et de se focaliser exclusivement sur les passagers et leur vie dans l’espace. D’ailleurs lors des liaisons avec la Terre, les astronautes dialogues avec l’équipe technique ou à un moment des journalistes, mais nous n’avons droit qu’aux réponses. Ce qui est dit dans les oreillettes n’est jamais diffusé. Cela permet d’instaurer une ambiance de huit clos et d’intensifier le sentiment de confinement.

ET puis voilà, une surprise arrive : un homme de l’équipe au sol est retrouvé inconscient dans le vaisseau et il devient le fameux passager n° 4. Et à partir de ce moment cela devient incohérent, de mon point de vue.

Déjà comment ne pas s’apercevoir qu’il manque un membre de l’équipe technique ? Il n’y a pas un appel de fait ou un recensement du personnel avant le lancement ? Voilà déjà un point obscur. Mais bon, admettons. Les choses vont nettement se compliquer lorsqu’un élément vital du vaisseau se retrouve endommagé et irréparable. Bon là, j’ai commencé à sérieusement décrocher. Car si il s’agit d’un élément vital pourquoi ne pas en avoir un autre de rechange au cas où ? Après tout la vie d’hommes et de femmes dépendent de ce petit élément.

J’ai donc trouver ce film très incohérent à ce niveau et je suis moins rentré dans l’histoire à cause de cela.

Sinon il y a une ambiance assez glauque par moment du fait qu’il faudra prendre des décisions radicales et qui n’ont plus rien d’humains à mon sens. Une tension commence à se former doucement entre les différents personnages et les relations vont doucement se dégrader.

Mais ils vont faire froid commun malgré tout et essayer de s’en sortir vivant car ils sont vraiment très. très mal barré.

Le film n’est pas mauvais mais il est extrêmement lent. Il faut s’accrocher pour rester attentif devant jusqu’au bout et c’est bien dommage car les acteurs sont bons mais la faiblesse du scénario avec ces incohérences doublé de la lenteur du déroulement de l’histoire fait qu’il ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Note : 5 sur 10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s