Mercy T.3 : La mine, nos souvenirs et la mortalité

L’heure du dénouement.
Alors que la communauté de Woodsburgh livre ses derniers secrets, Lady Hellaine parvient enfin à ses fins. Ce plan machiavélique qu’elle a préparé soigneusement depuis toutes ces années arrive à son dénouement et nous découvrons enfin ses véritables intentions. Mais un grain de sable vient semer le trouble dans l’esprit de la mystérieuse jeune femme : quels sont donc ces sentiments nouveaux qu’elle ressent ? Serait-elle véritablement capable d’aimer ? Il y a fort à parier que le final explosif de la trilogie Mercy saura en surprendre plus d’un…


MON AVIS

Et voilà le dernier tome qui clôture cette histoire complexe et parfois un peu difficile à suivre. J’adore Mirka et son style aussi bien graphique que ces histoires mais parfois c’est assez confus. Et Mercy au final m’a laissé un petit gout d’inachevé.

L’histoire est sympa. Il s’agit d’un récit mettant en scène une créature qui occupe des corps et essaie de se faire passer pour des humains lambda mais qui parfois laisse place à sa monstruosité. Je m’explique. Elle tue par l’intermédiaire de tentacules, fleurs (monstrueuses) et autres formes étrange qui sorte du corps de l’hôte. C’est une histoire de vampirisme revisité et cela donne visuellement des planches très complexe et parfois difficile à lire visuellement car on ne sait pas toujours ce que l’on regarde. Il y a beaucoup d’informations que le cerveau à du mal à interpréter et il ne faut hésiter à prendre son temps pour bien regarder et analyser visuellement.

À cela on ajoute une histoire de rachat de mine, de mariage arrangé, d’orpheline adoptée et d’histoire d’amour énigmatique. Quand je vous disais que c’était une histoire complexe. Mais dans ce troisième et dernier tome tout ces mets en place et on comprend mieux l’histoire.

On connait tout le passé de Lady Hellaine et surtout comment elle a pu devenir ce monstre que l’on croise depuis le début de l’histoire. Mais j’ai particulièrement aimé la fin de l’histoire qui laisse une partie d’espoir et de désolation à la fois.

Globalement j’ai aimé ce comic, j’ai aimé cette histoire et surtout le style graphique de Mirka me plait toujours autant. Et comme je peux l’admirer en grand format pour cette histoire c’est idéal et plus agréable pour observer les planches.

Note : 7 sur 10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s