Étiquettes

,

Avec la Belle Alice arrimée au Transperceneige, M. Wilford entreprend de reprendre le contrôle de son train, mais Mel et Layton ne l’entendent pas de cette oreille.


MON AVIS

Après une première saison avec très peu de temps mort. Il fallait bien que la saison 2 soit du même acabit. Et c’est une réussite. Mise à part quelques épisodes plus lent pour rentrer dans la psychologie des personnages et surtout bine mettre en place le final, on ne souffle pas beaucoup durant les dix épisodes de cette saison.

Cette saison est beaucoup plus politique. Melanie doit apprendre à gérer le train avec Layton mais surtout ils vont devoir se serrer les coudes face à un personnage surgit de leur passé : Wilford en personne.

Intrigue politique, coup d’état, révolte et manigances. Cette saison envoi du lourd et donne un peu d’espoir.

Nous aimons assez cette série à la maison mais je dois quand même avouer que je ne suis jamais super emballée à la regarder. Je ne sais pas pourquoi mais je ne suis pas tenue en haleine au point de me dire : vivement la semaine prochaine pour connaître la suite. Mais une fois que je suis devant au bout de 10 minutes, difficile de lâcher. On plonge très facilement dans cet univers pesant et les différents wagons qui composent se super train.

Par moment c’est quand un peu confond entre les différents personnages. Qui fait quoi ? Pourquoi ? Par moment c’est nébuleux et il ne faut pas trop chercher à comprendre pour ne pas se retourner le cerveau.

C’est définitivement une bonne série et le final de la saison m’a laissé un goût d’inachevé. Mais comment vont-ils faire pour s’en sortir ? Comment reprendre et rejoindre le train ? Ça va encore plus se compliquer dans la troisième saison et je ne vois pas trop ce que les scénaristes vont pouvoir nous inventer d’autre. Reste plus qu’à attendre et j’espère que cela ne sera pas trop long.

Note : 7.5 sur 10.