Y, le dernier homme T.1

Une épidémie mystérieuse a décimé toute la population mâle de la Terre ! Toute sauf un jeune homme, appelé Yorick Brown, et son singe, Esperluette. Pourchassés par des groupements de femmes aux intérêts divers, Yorick et Esperluette partent sur les routes dévastées des États-Unis, sous la protection de la mystérieuse et mortelle Agent 355. 


MON AVIS

Je crois que j’ai ce comics dans ma bibliothèque depuis… beaucoup trop longtemps. Je me devais de le lire rapidement surtout lorsque j’ai pu voir qu’une série tirée de cette histoire allait sortir au mois de septembre. Il était hors de question de me faire doubler par une série. Je préfère toujours découvrir l’oeuvre originale.

Et c’est avec un grand intérêt, une concentration extrême que j’ai découvert cette histoire. Un jour, tous les êtres vivants de sexe masculin (ou mâle puisque les animaux sont aussi touchés) meurent sur terre à l’exception d’un homme – Yorick – et de son singe – Esperluette. Tous les porteurs du chromosome Y sauf Yorick dont le prénom commence par la même lettre. Vous remarquerez la coïncidence.

J’ai beaucoup aimé cette histoire même si ma lecture ne fut pas toujours facile. L’histoire n’est pas compliquée à comprendre et l’intrigue se suis avec grand intérêt, non j’en veux au format. Il s’agit d’un recueil et il est tellement dense qu’il était parfois difficile de le tenir ouvert sans risquer de casser la tranche en l’ouvrant trop.

Mis à part cela, j’ai lu ce comics très rapidement et je n’ai pas tardé à faire l’acquisition de la suite. Visuellement c’est très propre et j’ai tout de suite adhéré au graphisme qui colle parfaitement à l’histoire.

Mais je me suis surprise a essayer d’imaginer la situation. Un seul homme pour toute la planète. Le pauvre. Mais surtout c’est irrémédiablement la fin de l’espèce humaine. Si il n’y a plus d’hommes ou de mâles sur terre, les animaux ne peuvent plus se reproduire mais les humains non plus. Bref, c’est la fin de tout.

Cette histoire permet donc de se poser des questions existentielles et de se triturer un peu l’esprit et des oeuvres qui donnent à réfléchir cela fait toujours plaisir.

Note : 9 sur 10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s