Free Guy

Un employé de banque, découvrant un jour qu’il n’est en fait qu’un personnage d’arrière-plan dans un jeu vidéo en ligne, décide de devenir le héros de sa propre histoire, quitte à la réécrire. Évoluant désormais dans un monde qui ne connaît pas de limites, il va tout mettre en œuvre pour le sauver à sa manière, avant qu’il ne soit trop tard…


MON AVIS

Dans la lignée des derniers sortis ayant pour base le jeu vidéo, Free Guy se démarque avec son humour et ces références moins nombreuses que dans certains film (Ready Player One) mais néanmoins bien présentes.

Dès le départ on a l’impression d’être dans un gag. En fait j’ai eu l’impression de regarder The LEGO Movie mais dans sa version mieux articulé et puis très rapidement on rentre dans le bain et on comprend les enjeux de l’histoire.

Guy est en fait un PNJ (Personnage Non Joueur) de jeu vidéo et il a l’impression de vivre une vraie vie alors que son but est simplement d’être présent pour se faire « dézinguer » par les vrais joueurs présents dans le jeu. Et puis un jour les choses changent. Guy prend des initiatives et commence à réfléchir par lui-même.

Durant le film le spectateur est plongé dans le jeu Free City et dans la vraie vie où il suit deux jeunes programmateurs en quête de la vérité sur leur travail.

J’ai beaucoup aimé ce film par moment absurde et par d’autre criant de vérité. J’ai passé un très bon moment devant en suivant un Ryan Reynolds au top de sa forme dans le personnage de Guy. On retrouve quelques têtes d’affiche dans ce film avec plaisir et on a presque l’impression d’être nous-même plongé dans un jeu vidéo pendant près de 2h.

Free Guy c’est un mélange subtile entre Les Sims et Fortnite. Une réflexion sur le jeu et ce que nous en faisons. Mais c’est également une belle leçon d’humanité à tous les niveaux.

Note : 8 sur 10.

Vous avez aimé cet article ?

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

Sois le premier à donner une note

Partage si tu aimes

Désolée si cela ne te plait pas

Dis moi ce que tu aimerais lire

2 commentaires

Laisser un commentaire