Étiquettes

,

SYNOPSIS

Herman Webster Mudgett ou H. H. Holmes (16 mai 1860 – 7 mai 1896), plus connu sous le pseudonyme de Docteur Henry Howard Holmes, est un tueur en série américain. Pendant les années 1890, Holmes est l’assassin de probablement deux cents clients dans son hôtel de Chicago qu’il avait ouvert à l’occasion de l’Exposition universelle de 1893. Après sa condamnation, il a avoué 27 meurtres et, bien que seuls neuf aient été confirmés, il est estimé qu’il en aurait commis deux cents. Holmes est souvent considéré comme le premier tueur en série américain…

MON AVIS

Les tueurs de l’histoire m’ont toujours fasciné. Pourquoi ? Je ne peux vraiment pas l’expliquer mais je pense que je trouve intriguant le fait que des hommes ou femmes puissent faire le mal absolu. Cela m’intrigue et j’aimerais comprendre ce qui peux se passer dans l’esprit de ces personnes pour en arriver là.

Je ne savais pas que Stephane Bourgoin avait publié des romans sur des tueurs en série qui ont marqué l’histoire. Ici on parle surtout d’hommes qui ont marqués leur époque par des actes étranges, sordides et horribles. Nous ne les connaissons pas toujours forcément mais il est important de se souvenir d’eux, non pas pour les idolâtrer mais pour ne pas oublier que le mal absolu existe et qu’il faut le connaître pour pouvoir l’arrêter, le désamorcer.

Le Docteur Holmes était un homme horrible qui a torturé et tué sans état d’âme et avec cette histoire on plonge dans un univers qui marque profondément.

Étant donné que les faits remontent aux années 1890, il est difficile d’avoir autant de documents qu’à notre époque. On se penche surtout sur des articles de journaux et peut-être aussi sur les mythes urbains. Mais il y a surtout des archives de police et surtout les interrogatoire du suspect. Des documents intéressant parfaitement contés qui nous plonge dans l’ambiance dès le départ. Il faut prendre le temps de bien écouter et parfois il faut rester concentré pour ne pas mélanger les dates des événements.

Un roman en lecture assez rapide mais qui nous permet de connaître ou d’approfondir nos connaissances sur un personnage monstrueux quia marqué l’histoire.