Étiquettes

,

Le braquage d’une pharmacie par une bande de junkies en manque de drogue tourne mal : une fusillade cause la mort de plusieurs personnes dont un policier, abattu par la jeune Nikita. Condamnée à la prison à perpétuité, celle-ci fait bientôt la rencontre de Bob, un homme mystérieux qui contraint la jeune femme à travailler secrètement pour le gouvernement. Après quelques rébellions lors d’un entraînement intensif de plusieurs années, Nikita devient un agent hautement qualifié des services secrets, capable désormais selon Bob d’évoluer seule à l’extérieur. Celui-ci espère d’ailleurs s’en assurer lors d’une terrible mise à l’épreuve, dans laquelle Nikita doit éliminer un pilier de la mafia asiatique au beau milieu d’un restaurant bondé…


MON AVIS

Dans la série des films que je n’aime pas…

Et oui, je sais que certains vont crier au scandale mais j’ai jamais aimé Nikita. Je l’ai vu plusieurs fois mais pas moyen je n’accroche pas. J’ai tenté de le revoir encore une fois il y a peu de temps en me disant qu’en tant plus âgée j’allais peut-être apprécie le film… raté ! C’est même pire parce que je suis encore plus critique.

Le scénario n’est pas très original. Pour l’époque peut-être mais à l’heure actuelle on a vu bon nombre de films sur le même principe : une jeune fille aimée qui est recrutée par les services secrets et qui devient une tueuse.

Mais ce qui m’a le plus dérangé dans ce film c’est Anne Parillaud. Ok elle joue une junkie remarquable mais après plusieurs années à être formé comme tueuse à gage pour la France, a t-elle encore besoin de paraître à la ramasse et complètement accro aux drogues ? Parce qu’elle est peut-être clean mais elle n’en donne pas l’air.

Ça m’a gonflé. Au début une jeune fille paumée, d’accord. Elle suit une formation pour tout apprendre pendant quatre ans et elle devient une nana simple d’esprit qui ne sait pas se tenir. On lui a appris quoi ? Parce qu’elle ne sait rien faire. Elle n’a pas été préparée à la vie en extérieure. Pour quelqu’un qui doit se fondre dans la masse et passer inaperçu c’est plutôt raté, on ne voit qu’elle tellement elle est ridicule.

Alors la question que je me suis posée est celle-ci : Luc Besson prend t-il le public pour un con ou essaie-t-il de montrer l’incompétence du gouvernement français dans ce film ?

Parce que pour former des agents de cet acabit il faut vraiment être incompétent.

Donc je ne sais pas alors j’ai franchement pas aimé le film. Je sais que pour beaucoup il s’agit ici d’un chef d’oeuvre mais pas pour moi. Le seul moment où j’ai apprécié le film c’est avec l’apparition de Jean Reno en Victor « le nettoyeur », prémisse de Léon sortit quelques années après.

Note : 5 sur 10.