Le Sixième Sens

Will Graham est un des experts-légistes les plus habiles du F.B.I. Il excelle dans l’art de reconstituer à partir d’éléments quasiment inexistants le profil d’un assassin. Mais son « sixième sens » lui a valu de frôler plusieurs fois la mort. Alors qu’il est retiré depuis trois ans, un ancien collègue, Crawford, vient le relancer pour une affaire qui s’annonce complexe : deux paisibles familles de Birminghan et Atlanta ont été, à un mois d’intervalle, sauvagement massacrées par un « tueur de la pleine lune ».


MON AVIS

Et voilà le film original, le premier à être sorti mettant en scène Hannibal Lecter et l’agent du FBI qui a procédé à son arrestation. Le premier film qui a démarré la saga Hannibal Lecter.

En regardant ce film il faut oublier ce qu’on a déjà vu. À la rigueur on peut garder en mémoire juste Le Silence des agneaux car c’est celui qui arrive juste après celui-là. Mais oublions les suite, les remakes….

Ce film est nettement meilleur que le remake qui l’a suivi quelques années plus tard. Il met parfaitement en scène un agent du FBI qui a souffert, qui a vécu un séjour en asile psychiatrique pour se soigner et qui s’est retiré des crimes avant d’y retourner afin de coincer un tueur qui s’en prend à des familles entières.

Contrairement au remake Dragon rouge, celui-ci est plus crédible. On arrive à voir le personnage de Graham torturé et surtout s’immerger dans la personnalité du tueur pour comprendre comment il réfléchi. Au moins là il ne trouve pas tous les détails important en quelque minutes, non, la réflexion est plus longue car elle demande du temps.

Mais l’agent Graham fait toujours très attention à rester à sa place. La fin est différente de son remake et elle montre que l’homme ne franchit pas limite fragile entre bien et mal facilement. L’implication de sa famille et de sa vie personnelle est moins présent et il s’agit vraiment d’une traque à l’état pur comme on sait en faire dans les filles des années ’80.

D’ailleurs la bande son a une certaine importance et elle donne plus d’intensité aux scènes. Notamment avec la toute dernière scène et cette chanson qui va fort, très fort et qui assourdit aussi bien la victime que le spectateur, nous plaçant comme victime du tueur.

Et en plus la chanson est vraiment sympa. Vous pouvez en écouter la version longue si vous le souhaitez.

Donc autant vous dire que ce premier film de la saga Lecter est à voir mais à voir avec des yeux qui savent apprécier les films des années ’80. Car oui, je l’avoue cela peut piquer pour certains et il faut être indulgent. Nous sommes à une époque où les téléphones portables n’existaient pas et où on envoyait des telex pour communiquer.

Mais cela n’empêche pas ce film d’être bon et de nous plonger dans l’horreur de cette traque, de cette chasse à l’homme.

Note : 7.5 sur 10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s